Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La déconstruction du vieux pont Champlain débutera cet été

Les travaux préliminaires de décontraction commenceront cet été, alors qu’une consultation publique sur l’avenir du site s’entame.
ziggy1 via Getty Images

Alors que les automobilistes se préparent pour l'ouverture prochaine du nouveau pont Champlain, le gouvernement fédéral se prépare à déconstruire l'ancien. Les premiers travaux préliminaires auront lieu dès la fin du printemps et la population sera bientôt consultée sur la revitalisation des espaces ainsi dégagés.

En juin, le consortium responsable de la construction du nouveau pont, Signature sur le Saint-Laurent, démolira l'emprise de la vieille structure à Brossard afin de se connecter à l'autoroute 10. Dès le 3 juin, les automobilistes pourront prendre le pont flambant neuf pour se rendre à Montréal.

Le 17 juin, le nouveau pont ouvrira en direction de la Rive-Sud, marquant la fin de la vie de la structure livrée en 1962.

Une nouvelle phase de travaux s'entamera alors. Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCC), organisme responsable des ponts fédéraux connectant Montréal et la Rive-Sud, a lancé un appel de qualifications pour les entreprises et consortiums intéressés à déconstruire le vieux pont. Un appel d'offres sera ensuite organisé avec les entreprises qualifiées.

Le pont Champlain en quelques chiffres

  • 3,4 km de long
  • 250 000 tonnes de béton
  • 25 000 tonnes d'acier
  • 12 000 tonnes d'asphalte
  • 145 000 véhicules par jour
  • Ouvert le 28 juin 1962
  • Construit au coût de 35 M$ (280 M$ en dollars d'aujourd'hui)

Bien que moins onéreuse que le contrat accordé à Signature sur le Saint-Laurent, soit 4,5 G$, la déconstruction n'est pas moins complexe. Le pont ne peut pas être simplement dynamité, il doit être démonté pièce par pièce.

Le transport des pièces a causé d'importants maux de tête à Signature sur le Saint-Laurent. Le transporteur prévoyait utiliser le pont pour transporter des pièces surdimensionnées jusqu'à son chantier. Mais le gouvernement provincial a refusé les demandes faites par SSL pour déroger aux limites de poids sur le réseau autoroutier, forçant l'entreprise à revoir en partie sa chaîne d'assemblage.

Selon l'ingénieure Anne Belhumeur, directrice principale des projets touchant le pont Champlain, les détails concernant le transport de pièces surdimensionnées ne seront connus qu'au moment de la sélection du consortium.

La réutilisation de certaines pièces est envisagée, mais les détails ne seront précisés qu'après l'octroi du contrat. Selon PJCC, environ 80% de la structure serait recyclable, indépendamment du taux de réutilisation.

Consultation sur le réaménagement des berges

Le projet, estimé à 400 M$, comprend aussi la revitalisation des espaces qui seront libérés sur les berges du Saint-Laurent. L'estacade sera aussi remise en valeur.

La déconstruction de l'ancien pont libérera sept hectares de berges sur la Rive-Sud et à Montréal.
ziggy1 via Getty Images
La déconstruction de l'ancien pont libérera sept hectares de berges sur la Rive-Sud et à Montréal.

PJCC entrevoit notamment la possibilité de transférer la digue de la voie maritime pour créer de nouveaux habitats aquatiques.

PJCC consultera la population sur les éléments à prioriser lors de cette revalorisation. Du 8 mai au 30 juin, les citoyens pourront se faire entendre sur le site deconstructionchamplain.ca.

Les principaux travaux de déconstruction s'étireront sur trois ans, de 2020 à 2022.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.