Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Revitalisation du centre-ville de Montréal: mais où iront les itinérants?

Radio-Canada

Pierre Gaudreau, coordonnateur du Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), se dit inquiet pour la population itinérante, alors que la Ville prévoit de transformer la place Émilie-Gamelin pour l'été et de revitaliser le square Viger. «Ça déplacera les gens de la rue, et les éloignera de la possibilité d'avoir des services.»

Il rappelle que la place Émilie-Gamelin est un lieu symbolique. «La soeur Gamelin avait développé là un asile où se retrouvaient les personnes démunies. Donc on ne veut pas assister à une opération où on envoie les gens de la rue nulle part. On fait face cruellement à un manque de solutions et de logements.»

Pierre Gaudreau suggère d'adopter des approches de cohabitation pour combattre les préjugés. «Pour beaucoup, les gens qu'on retrouve dans la rue peuvent s'intégrer avec d'autres populations en attendant qu'il y ait des services et des logements.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.