Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La SAQ veut que vous buviez du vin québécois

Une autre façon (pas plate) d’encourager l’achat local. À la nôtre! 🍷

Les vignerons et distillateurs de chez nous ne nous servent plus de la piquette depuis belle lurette. Et c’est pourquoi la Société des alcools du Québec a mis en place un nouveau système pour mettre en valeur leurs produits.

À compter du 8 juin seront visibles sur les tablettes et en ligne les étiquettes «Préparé au Québec» pour les produits conçus ou distillés au Québec avec des ingrédients d’ici, mais aussi d’ailleurs puis «Embouteillé au Québec», pour les produits assemblés et mis en bouteille par une entreprise locale.

Ces nouvelles identifications s’ajoutent aux alcools marqués «Origine Québec», dont les produits sont 100% québécois, des artisans aux ingrédients.

Près de 800 produits «Origine Québec», «Préparé au Québec» ou encore «Embouteillé au Québec», dont vins, bières, cidres, spiritueux, hydromels, prêts-à-boire, liqueurs, alcools d’érable ou de petits fruits sont actuellement disponibles dans les succursales de la SAQ et en ligne.

«Nous souhaitons mieux accompagner notre clientèle dans ses choix, mais aussi promouvoir le talent et la créativité de milliers d’entrepreneurs aux quatre coins du Québec. Ceux-ci jouent un rôle important dans notre économie tout en nous offrant une variété exceptionnelle. Avec ces nouveaux identifiants distinctifs, nous mettrons encore plus en valeur la grande famille des produits québécois qui s’est d’ailleurs considérablement enrichie dans les dernières années » a déclaré Catherine Dagenais, présidente et chef de la direction de la SAQ, par voie de communiqué.

Vous saurez dans quelle section vous diriger pour la fête nationale qui approche à grands pas.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.