Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La toile «Vent du nord» de Jean Paul Riopelle vendue pour 7,4 millions $

Une toile du regretté peintre québécois Jean Paul Riopelle s'est vendue à plus de 7,4 millions $, la plaçant au deuxième rang des œuvres d'art les plus dispendieuses répertoriées au Canada.

Une évaluation de départ conservatrice à l'encan printanier de la maison Heffel pour la toile «Vent du nord», mercredi, se situait entre 1 million et 1,5 million $.

Le prix de vente final, à 7 438 750 $, qui inclut une prime de l'acheteur, est uniquement devancé par celui offert pour «Mountain Forms», de Lawren Harris.

Cette toile avait été vendue à un encan de Heffel en novembre pour 11,21 millions $, soit plus du double du sommet établi précédemment en 2002 pour l'huile sur toile de Paul Kane de 1845 intitulée «Scene in the Northwest - Portrait of John Henry Lefroy».

Six autres œuvres de Lawren Harris devaient figurer à l'encan, mercredi, incluant deux croquis évalués entre 600 000 $ et 800 000 $.

À voir également :

Quand les princesses Disney sont confrontées aux fléaux du monde moderne

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.