Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Vente des équipements de Gentilly-2 : Hydro-Québec sera sous surveillance (VIDÉO)

L’Assemblée nationale a adopté, mercredi, la motion proposée par le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, concernant la vente des équipements de Gentilly-2 par Hydro-Québec.

La motion proposait, entre autres, que le gouvernement mandate le vérificateur général de faire la lumière sur l’opération et de comprendre pourquoi la fermeture de la centrale a coûté un milliard de dollars.

Le Syndicat des ingénieurs d'Hydro-Québec demande aussi à un tribunal d'arbitrage d'empêcher Hydro-Québec d'accorder des contrats à des firmes de génie externes, alors qu'il a à l'interne des ingénieurs capables de faire le travail.

En fait, une dizaine de griefs ont déjà été déposés par le syndicat concernant ce recours à des ingénieurs de firmes privées de génie, a expliqué en entrevue Carole Leroux, présidente du Syndicat professionnel des ingénieurs d'Hydro-Québec. La situation prévaudrait particulièrement à Gentilly, selon elle.

Mais à cause du délai requis avant d'entendre ces griefs, le syndicat demande à l'arbitre d'accorder une ordonnance de sauvegarde afin de forcer la société d'État à cesser de faire appel à des ressources externes lorsqu'elle a des ingénieurs disponibles et compétents pour accomplir ces tâches.

Mme Leroux affirme qu'en vertu de la convention collective des ingénieurs d'Hydro-Québec, le syndicat est censé être avisé lorsque Hydro-Québec a recours à la sous-traitance. De plus, toujours en vertu de cette convention, l'employeur est censé faire d'abord affaires avec son propre personnel avant d'embaucher à l'externe, ajoute-t-elle.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Tarifs d'électricité des villes nord-américaines (2015)

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.