Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Greta Thunberg rend la monnaie de sa pièce à Donald Trump

La militante écologiste a publié un tweet cinglant.
Greta Thunberg
Greta Thunberg

C’est une vérité universellement reconnue que vos vieux tweets peuvent et reviendront vous hanter.

C’est vrai pour tout le monde, mais ce l’est encore plus si vous êtes un leader mondial qui tweete constamment et qui n’a aucun problème à faire des remontrances publiques à un enfant.

Jeudi matin, alors que les employés des bureaux de scrutin du Nevada, de la Pennsylvanie et de quelques autres États pivots se démenaient pour faire le décompte de tous les bulletins de vote, le président américain Donald Trump a tweeté en majuscules qu’il fallait arrêter le processus démocratique de dépouillement des votes.

De nombreux utilisateurs de Twitter ont plaisanté en disant qu’il voulait peut-être parler du comte von Count de l’émission pour enfants Sesame Street.

Mais la militante écologiste Greta Thunberg est allée dans une autre direction, s’inspirant d’une insulte que Trump avait précédemment proférée à son sujet.

«Tellement ridicule», écrit-elle. «Donald doit travailler sur ses problèmes de Gestion de la Colère, puis aller voir un bon vieux film avec un ami! Relaxe Donald, Relaxe! »

Le micro-message, bien sûr, était une reproduction mot pour mot, majuscules aléatoires incluses, du tweet de Trump lorsque Thunberg avait été désignée personnalité de l’année par le magazine Time en décembre 2019.

À l’époque, Thunberg avait eu une autre réplique intelligente sur Twitter: elle avait changé sa description de profil pour inclure ces railleries.

Donald Trump n’en était pas à sa première moquerie sur Twitter à l’endroit de la jeune militante écologiste. Après que la jeune femme eut prononcé son célèbre discours «Comment osez-vous» à l’ONU en septembre 2019, Trump avait écrit sarcastiquement: «Elle semble être une jeune fille très heureuse qui est promise à un avenir brillant et merveilleux. Très beau à voir.»

Cette raillerie s’était également retrouvée dans la description de son profil sur Twitter.

Trump n’a pas encore répliqué au tweet de Thunberg. Peut-être qu’il a cette semaine des choses plus importantes à faire que de commencer une chicane avec une enfant qui essaie de rendre le monde meilleur.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

À VOIR: Trump maintient qu’il a gagné sauf si on lui “vole” l’élection

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.