Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nouvelle grève des heures supplémentaires à la STM

Les chauffeurs et le personnel d'entretien pourraient aller jusqu'à la grève générale illimitée.

Le personnel d'entretien de la Société de transport de Montréal (STM) entamera bientôt une nouvelle grève des heures supplémentaires.

La STM en a fait l'annonce vendredi. C'est la deuxième fois en un mois que le personnel d'entretien entame une telle démarche.

La manoeuvre n'est pas anodine: entre 10% et 15% de l'offre de service régulière dépend des heures supplémentaires. En mai, le transporteur a dû retirer 57 véhicules de la route, amputant 513 heures de service au réseau d'autobus après six jours de grève des heures supplémentaires. Cette fois, la grève sera deux fois plus longue, s'étirant du 9 au 22 juin.

Trois syndicats de la STM, dont celui représentant le personnel d'entretien, négocient actuellement leurs conventions collectives. Le personnel d'entretien s'est doté d'un mandat de grève générale illimitée, tout comme le syndicat représentant les chauffeurs d'autobus et les opérateurs de métro. Ces grèves pourront être déclenchées au moment jugé opportun par les syndicats.

Selon la STM, une demande de médiation sera soumise au gouvernement le 6 juin.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.