Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une famille de Longueuil aurait été menacée pour avoir affiché le drapeau arc-en-ciel sur son balcon

Une famille de Longueuil, qui affichait le drapeau arc-en-ciel sur son balcon, aurait vraisemblablement été victime d’intimidation le 25 juillet dernier, selon ce qu’a rapporté L’Alliance Arc-en-ciel de Québec dans une publication sur sa page Facebook.

Dans un message haineux adressé à la famille, une personne profère des menaces à l’endroit de la famille, lui demandant de retirer «immédiatement» le drapeau arc-en-ciel, symbole du mouvement LGBT, de son balcon. L’individu poursuit en disant qu’ils (les membres de la famille de Longueuil) subiront les conséquences de leur acte s’ils refusent de le retirer.

« Avertissement

Pour votre bien être, veuillez enlevez (SIC) le drapeau homosexuelle! (SIC) immédiatement, dès que vous recevrez cette lettre. Nous ne voulons point de personne de votre genre dans notre cartier (SIC). Enlevez le taisez vous (SIC) et nous vous épargnerons. Et vous pourrez poursuivre votre vie abominable sans préjudice.

Maintenez le (SIC) et vous subirez les conséquences de votre act (SIC). »

Joint au téléphone, Olivier Poulin, directeur général de L'Alliance Arc-en-ciel de Québec, a expliqué avoir aperçu la photo sur son mur Facebook avant de la partager sur la page Facebook de l'organisme.

Au moment d'écrire ces lignes, Le Huffington Post Québec n'a pas été en mesure d’authentifier la photo ni de parler avec la personne à l'origine de la photo, qui a par ailleurs refusé de commenter l'affaire. Chose certaine, ce partage obtient une forte visibilité sur Facebook depuis les derniers jours.

L’Alliance Arc-en-ciel de Québec, qui a pour mission «d’assurer la défense des droits individuels et collectifs de la diversité sexuelle et de genre», a tenu à rappeler néanmoins l’importance de signaler les gestes d'intimidation basés sur l'orientation sexuelle.

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.